Nouvelle Conscience

Nouvelle  Conscience

2 - Le miracle de la vie

Rosée de rose.jpg

 

La vie en elle-même est un miracle, mais en même  temps elle a des codes de savoir vivre et à chaque fois que nous enfreignons ces codes nous en subissons les conséquences. Je mange trop ou mal et ensuite je suis malade. La faute ne vient pas de quelqu’un d’autre, mais bien de moi-même, à condition d’en avoir conscience. Ce qui n’est pas le cas de la majorité de la population.

 

Je me suis posé la question. Si Jésus revenait aujourd’hui, pourrait-il encore accomplir des miracles ? Je pense à la fois que c’est possible, mais que ce serait difficile. Non pas qu’il n’aurait pas les mêmes pouvoirs, mais j’ai l’impression que notre égo et notre intellect l’empêcherait d’avoir accès à notre être profond. Car même si Jésus me guérissait et que je continuais à mal manger je redeviendrais malade. J’ai beaucoup compris sur Jésus quand j’ai constaté que son évangile n’était pas l’enseignement d’une religion, mais d’une manière de vivre.

 

Comment accomplir le miracle de la vie ?

Vous avez envie de vivre la vie en plénitude… !

Vous avez envie d’aider les autres… !

 

Alors commencez par vous aider vous-même…

Ce n’est pas en pensant à mes problèmes, en restant dans la souffrance, dans la difficulté je peux aider les autres. 

 

C’est en dépassant mes propres problèmes, en cherchant des solutions que je peux me dépasser. 

J’avais un prof qui disait, il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des solutions. Une porte se ferme, une autre s’ouvre.

 

J’ai fait partie d’une association. Ils m’avaient demandé de créer un blog et puis tout à coup, par des procédés détournés, ils ont repris le pouvoir et indirectement m’ont fait savoir qu’ils n’avaient plus besoin de moi. Sur le coup, j’étais un peu abasourdi puisque je leur faisais confiance.  Puis j’ai décidé de transformer le négatif en positif. Comme il y avait de plus en plus de nouveaux inscrits, j’ai simplement changé le titre du blog. Cela m’a permis de ne pas perdre le travail que j’avais fait depuis trois ans et j’ai eu plus de latitude dans mon expression. Le nombre d’inscrits au blog ne cesse d’augmenter ainsi que le nombre de pages lues.

 

Ce que je veux signifier par-là, c’est qu’il ne faut jamais s’arrêter à un « non » et qu’il y a d’autres solutions. Et je continue de leur faire de la publicité car ils font des stages intéressants.

 

Pour accomplir le miracle de la vie il faut avoir conscience que la vie en elle-même est un miracle.

La vie est un miracle. Imaginez une graine que vous mettez en terre ou dans un bac à germer. En 4 jours elle a multipliée sa taille par 5, 10, 50 selon le type de graine et elle s’est chargée en vitamines, minéraux et oligo-éléments. Et maintenant, si je mange ces graines, j’absorbe toutes ces vitamines et je me sens moi-même plus en forme.  Et tout cela à partir de rien. Des graines, de l’eau et de la chaleur. J’ai vu à la télévision qu’un chercheur avait planté des graines de 400 ans et elles ont poussé.

 

C’est en dépassant mes propres problèmes que je peux devenir une source d’inspiration pour les autres.

Récemment, j’ai entendu à la radio un éducateur qui disait « ce n’est pas ce que vous dites à vos enfants qui est important pour leur éducation, c’est l’exemple que vous leur montrez ». Cela je l’ai constaté avec mes propres enfants qui font non seulement ce que nous leur avons appris, mais vont beaucoup plus loin que nous dans l’éducation positive de leurs enfants. Chacun avec des méthodes différentes.

 

  • La vie en plénitude est possible pour chacun. A condition que j’en fasse mon propre objectif de vie et ensuite que je devienne un exemple pour les autres.
  • Ce n’est pas ce que je dis qui est important, mais ce que je suis.
  • La vie en plénitude est à la fois un droit de naissance, mais aussi un devoir envers soi-même, envers ses proches et envers tout ce qui nous entoure, envers toute vie.

 

Réfléchissez pendant quelques instants à votre vie :

  • Quelles sont les graines que je mets dans mon esprit ?
  • Avec quoi est-ce que je les arrose ? Est-ce de pensées positives ou négatives ?
  • Quelle est la chaleur, l’attention que je leur donne ?

 

Si, jusque maintenant, j’ai mis des mauvaises graines, ce n’est pas grave, puisqu’à partir de maintenant je peux changer.

 

Pascal Cadart

 

 

Mettez ce que vous ressentez dans les commentaires !

Pourquoi est-ce que je vous demande d’écrire dans les commentaires ? Parce qu’il y a une vingtaine d’années j’ai fait une formation de formateur. Et dans cette formation l’animatrice nous demandait d’exprimer ce que nous ressentions. Et cela a fait évoluer l’ensemble du groupe plus rapidement que n’importe quelle méthode. Ce que je ressens, ce que tu ressens fait écho chez une autre personne qui va lire le commentaire  et elle va se rendre compte qu’une autre personne pense comme elle ou a rencontré le même problème, la même difficulté.

 

De plus dans ce que j’écris j’exprime ma propre façon de voir les choses et peut-être que vous ne les ressentez pas de la même manière. Et votre façon de voir peut-être intéressante pour les autres.



09/11/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 315 autres membres