Nouvelle Conscience

Nouvelle  Conscience

Qu'est-ce que le Trager ?

 

 

 

Une séance complète dure une heure. Pendant la séance, le praticien exerce doucement un mouvement rythmique et ondulatoire sur tout le corps du receveur sans mettre en œuvre ni force ni pression. Ainsi le receveur peut ressentir et apprendre comment se mouvoir aussi librement et aussi facilement par lui-même.

Le praticien propose quelques Mentastics®, des séquences de mouvements simples et sans effort qui permettent de maintenir et même d’augmenter les sensations de légèreté, liberté et souplesse ressentie sur la table. Cette sorte de méditation en mouvement, permet de retrouver de l’intérieur les sensations perçues par les tissus lors des mouvements rythmiques induits par les mains du praticien. Il sera aisé d’y revenir au quotidien pour retrouver les sensations perçues.

Les praticiens  » travaillent  » sur le corps de la personne avec leurs mains et exécutent des mouvements. Mais la difficulté est ailleurs, et elle est en relation avec ce qui est justement l’essentiel du travail de Trager.

 

Il s’agit pour le praticien de retrouver dans le toucher cette douceur particulière, cette manière d’interroger les tissus avec lesquels il entre en contact. La caractéristique de ce toucher est cette qualité qui rend les mains capables d’écouter en profondeur. Et cette notion même d’écoute laisse entendre que le praticien attend une certaine sorte de réponse qu’il apprend à reconnaître. Ceci est plus important que les mouvements en tant que tels.

 

Le travail du toucher Trager n’a donc vraiment rien de mécanique et le praticien, apprend d’abord à écouter et interroger le corps. Une sorte de dialogue subtil s’établit entre les mains et les tissus qui sont touchés. Ce dialogue suppose que le corps se sente laissé à sa pleine liberté et que la main qui le touche soit dégagée de toute volonté de manipuler, qu’elle est là plutôt pour accompagner le corps dans son propre mouvement, qu’elle respecte et accompagne la moindre résistance.

 

La douceur même de la main se fait invitation à ne plus avoir peur, à se détendre. Il est possible de rencontrer un muscle tendu, une partie du corps douloureuse : le toucher du praticien vient alors transmettre un message aux tissus par la douceur même de la main et la légèreté du mouvement, leur dire qu’ils pourraient bien eux aussi être légers et doux comme ces tissus même de la main qui les touche. Si ce message-là passe, on pourrait penser que c’est par une sorte de contagion de la main du praticien au corps de la personne.

 

Ce que Milton TRAGER a découvert par son expérience, c’est que les tensions ont leur source dans l’esprit.
Et le praticien apprend à laisser venir dans sa main l’écho de la question qu’il porte mentalement :

Comment cela pourrait-il être ? Plus doux ? Plus léger ?

 

Ce n’est pas un massage, c’est un message.

 

Si le muscle se relâche, c’est que la disposition inconsciente qui installait cette tension vient de se raviser : comme si finalement une autre solution était possible pour ce muscle. Ainsi le praticien ne travaille pas vraiment avec ses mains mais avec son esprit, et les mains ne sont là que pour permettre à la question du praticien d’atteindre les schémas inconscients responsables des tensions.

 


 

En savoir plus:



12/04/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 343 autres membres