Nouvelle Conscience

Nouvelle  Conscience

8 – Quelques rectifications sur la pensée positive !

Je viens de lire une publicité concernant la Pensée positive. Cette publicité m’a fait bondir L’auteur commence par dire « Vouloir, c’est pouvoir ! ». Peut-être ! Mais ensuite il dit trop de choses fausses ne correspondant pas du tout à ma propre expérience et que je vais corriger. Peut-être que sa méthode est bonne, mais pas du tout son approche. Si vouloir c’est pouvoir, nous serions tous riches, beaux et en parfaite santé. Dans la deuxième partie vous verrez qu’il fut quelque chose de plus que vouloir.   .

 

Débarrassons-nous tout de suite de fausses vérités. Ce que j’entends par fausse vérité, c’est quelque chose qui est énoncé sans être vérifié. Il dit : (Tout ce qui est en italique, c’est lui qui le dit)

La pensée positive n’est pas magique, elle est logique.

En fait, elle n’est ni magique ni logique. La pensée agit, qu’elle soit positive ou négative. Si elle est négative, elle entraîne des événements négatifs et si elle est positive, elle entraine des événements positifs. Elle a tout de même quelque chose de magique dans le sens où elle s’accorde avec les pensées environnantes.

Nous ne pouvons pas nous débarrasser des pensées négatives.

En fait il y a deux manières de se débarrasser des pensées négatives.

  1. La première, c’est d’en prendre conscience. Attention, je suis en train de penser négativement. C’est ne en prenant conscience que je vais pouvoir changer.
  2. La seconde, c’est d’entretenir des pensées positives. A ce moment-là, C’est comme si je mettais de l’eau propre dans un tonneau rempli d’eau sale, A force de faire couler de l’eau propre bientôt, il n’y aura plus d’eau sale.

J’utilise les deux méthodes et je me rends compte que malgré plus de 40 ans de pratique il m’arrive de penser encore négativement. Mais comme je m’en rends compte, je change tout de suite ma manière de penser. Par contre, nous avons des faiblesses innées et là aussi il y a deux manières de faire. Chercher à diminuer les points faibles et augmenter les points forts.  Il y a tout de même une autre manière de faire. Agir autrement, sortir des sentiers battus, considérer qu’il y a une autre manière de faire. C’est ce que j’ai fait tout au long de ma vie et cela m’a souvent permis de trouver des solutions inattendues. Je suis en train de préparer une méthode pour soulager le mal de dos et ce que je vais vous dire, vous ne trouverez nulle part ailleurs. Et pourtant ça marche.

Il faut s’appuyer sur le négatif pour le transformer en moyen d’action.

C’est faux et même dangereux. En gros s’appuyer sur le négatif,

  • c’est comme si vous appuyez sur le frein en même temps que l’accélérateur.
  • S’appuyer sur le négatif, c’est comme bâtir sur le sable, sur quelque chose qui ne tient pas. Non il faut s’appuyer sur du solide. Il faut s’appuyer sur son propre positif ou sur le positif des autres et ensuite agir.

Il faut agir

C’est à la fois vrai et faux. C’est vrai parce que si je n’agis pas rien ne va se passer. Par contre je ne dois agir que si je pense vraiment positivement. Si je me dis j’agis et je vais voir ce qui se passe, il ne va pas se passer grand-chose (sauf un coup de chance). Par contre si j’ai une intention claire et positive, il ne faut pas hésiter à agir. Le résultat peut-être instantané ou pas.

Voici un exemple : Le train est bondé, il n’y a apparemment pas de place assise. Si vous pensez vraiment positivement, vous allez trouver une place. Ce qu’il faut faire, c’est entretenir un état d’esprit positif continu pour que ça devienne une habitude.

Comment passer de vouloir à pouvoir ?

Si je veux un morceau de chocolat, ce n’est pas difficile. Par contre si je veux arrêter de manger du chocolat, c’est plus difficile. Globalement si c’est facile, je peux le faire, si c’est difficile, cela me demande un effort. La vraie question est: « Est-ce que je suis prêt à faire cet effort ? » ou « Quelle est ma motivation ? »

 

Maintenant, si je dis « être motivé c’est pouvoir », la phrase me parait plus juste. Etre motivé c’est beaucoup plus puissant que vouloir. Parce que dans « motivé » il y a la même racine que moteur, que mouvoir.

  • Si je suis motivé, cela veut dire que j’entraine un mouvement.
  • si je suis motivé, je suis poussé à agir.
  • Si je suis motivé, je suis capable de soulever des montagnes.
  • Si je suis motivé et qu’on me dit que ce n’est pas possible, je vais faire tout ce qu’il faut pour prouver que c’est possible.
  • Etre motivé c’est être enthousiasme, c’est avoir envie.

 

Etre motivé, c’est pouvoir…

 

Dans la vie, le véritable moteur, c’est la motivation.  

 

Qu’est-ce qui me motive ?

Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de faire ?

Est-ce que je suis passif ? Est-ce que je subis ? 

Ou alors est-ce que suis le moteur qui entraine ma machine ?

 

L’inverse de la motivation, c’est l’inertie ! On me pousse à droite, je vais à droite, on me pousse à gauche je vais à gauche… Ne croyez pas qu’il y a quelqu’un qui va changer quelque chose dans votre vie… !

La seule personne qui puisse réellement changer quelque chose, c’est vous…

 

 



20/01/2017
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 313 autres membres